Historique

Un petit brin d'histoire

Un petit brin d'histoire - Historique - Jocquin

 

Agée de plus de 150 ans, cette société familiale installée à la limite de la Picardie et de la Normandie à côté du Tréport s'est considérablement transformée au cours des ans.

Au siècle dernier, sa vocation était essentiellement régionale : comme toute entreprise de charronnage. L'activité essentielle consistait au ferrage des chevaux, au cerclage des roues et à la fabrication de voitures à chevaux, dont nous avons actuellement encore quelques exemplaires à l'usine. Cette activité se développa jusqu'à la 1ère guerre mondiale.

Entre les deux guerres, l'activité évolue quelque peu et l'entreprise commence à fabriquer des chariots et remorques agricoles : C'était encore la période du "Tout Bois".

La fin de la 2ème guerre mondiale vit l'entreprise prendre son premier virage important à l'apparition des remorques métalliques. A l'époque de nombreux camions américains, les fameux G.M.C., se trouvaient sur le sol européen. L'entreprise eut l'idée de les transformer pour ceux d'entre eux qui étaient réformés en remorque agricole basculante en adjoignant un vérin au plateau et en supprimant la cabine.

Historique - Jocquin

La demande à l'époque fut importante et il fallut bientôt fabriquer et non transformer.

L'entreprise abandonna donc le "Tout Bois" pour en venir au "Tout Métallique". L'agricole se développa beaucoup en France et l'entreprise saisit cette opportunité et devint l'un des principaux fabricants français de matériel agricole.

Son activité était surtout présente à l'étranger puisque entre les années 60 et 75, elle exporta certaines années près de 50 % de sa production en Afrique Noire : c'est ainsi que plusieurs milliers de remorques agricoles ont pris le chemin de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, du Cameroun, du Gabon, du Tchad, de la R.C. A. ...

Une entreprise ne vivant pas sur un seul produit le Père du P.D.G. actuel, Pierre JOCQUIN, décida dans les années 65-70, de fabriquer de petites bennes basculantes sur des utilitaires légers, en particulier sur les fameux HY Citroën, bientôt rejoints par les ESTAFETTES de Renault et les J7 de Peugeot.

Historique - Jocquin

Cette activité de "minibenne" se développa régulièrement et la gamme s'étoffa par un ensemble de transformations liées au "Bâtiment, Travaux Publics".

Dans les années 1980 Laurent JOCQUIN de l'entreprise pris un deuxième virage important, avec la fabrication de véhicules spécifiques destinés aux Sapeurs-Pompiers, au reconditionnement ainsi qu’à la réparation de véhicules incendie.

Le département incendie conçoit et réalise des aménagements spécifiques adaptés à chaque type d'interventions, sur cahiers des charges ou en série, allant du véhicule « Toutes utilisation » (VTU) à des Poste de commandement lourd ou léger, et des berces sur poids-lourd adaptées aux interventions de grande envergures.

 

Aujourd'hui les Ets JOCQUIN, sont toujours une entreprise strictement familiale forte de vingt-cinq employés dont l'activité est essentiellement tournée vers la carrosserie Industrielle et la réfection de véhicules.

Agrée par de nombreuses marques comme CITROEN, HYUNDAI, MITSUBISH, NISSAN, PEUGEOT, RENAULT, SSANGYONG, SUBARU, SUZUKI, TOYOTA, VOLKSWAGEN, pour les principales.

Travaillant avec de nombreux Services d'Incendie, l'entreprise à un chiffre d'affaires qui croit régulièrement.

Qualité de travail, professionnalisme sont les maîtres mots de cette P.M.E. à vocation familiale.